Le foin, la charette, et la nymphette aux seins nus

Publié le par Boo

Dimanche dernier, à la plage...

À coté de moi, une quadra un brin bourgeoise et son mari un brin soumis jettent des regards foudroyants à une jeune nymphette brune, qui, à quelques mètres de leurs serviettes, a l’outrecuidance de se faire dorer la tétine topless.
Enfin, la quadra, elle foudroie. Son mari, lui, il bave, plutôt. 

Et c’est vrai qu’après un seul coup d’œil, on aimerait bien la tuer, ou la consommer sur place, la nymphette : un charme monstrueux, une lourde chevelure brune qui retombe en cascade sur une cambrure infernale, et, pour  harmoniser ce recto déjà envoutant, côté face, les plus beaux seins du monde. Encore plus beaux que ceux de Sophie Marceau, et quand je dis ça, j’ai tout dit.
Et malgré tous ces atouts de future starlette, un naturel déconcertant, une attitude zen, pas du tout miss camping. Que même, dans son sac, on voit dépasser le dernier Amélie Nothomb, c’est dire. Elle bronze, tranquillou, sans emmerder personne. Y’a juste toute la plage qui la mate, plus ou moins discrètement, mais ça, elle s’en fout.

Mais la quadra, avec sa culotte de cheval, son cheveu plat et ses seins gants de toilette, elle n’en finit pas de s'étouffer d'indignation.
« Quelle vulgarité ! » finit-elle par lâcher, assez fort pour être entendue de l’intéressée. Et puis, avec la satisfaction du redresseur de tort, elle s’ébroue, droite et fière dans son rôle de justicière, s’accroupit sur sa serviette et, rageusement, dégaine sa pince à épiler. Et commence à se débroussailler un peu le maillot.

Classe.

Illustration : Sophie Leblanc pour Marie-Claire.

Publié dans La fois où...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Miriela 21/07/2009 17:08

C'est lamentable! N'empeche moi ça m'a bien fait rire ton histoire!

BBLombric 18/07/2009 09:03

Beurk!
mais sa me rappel une fois, j'etais dans un coin friqué de paris (st germaint pour bien vous donner une idée ^^), et j'avais eu la bonne idée de me mettre en mini jupe, avec mes docs et mes grandes chaussettes preferées, meme pas des talons donc. Et je croise une vieille madame, la cuisse flasque et le mari tout aussi mou. Elle c'est mise à hurler en me voyant en jupe en s'exclamant que c'etait honteux...

Bon par contre la fin est moins drole que ton histoire: elle n'a pas arraché son pantalon pour s'en faire une jupe, elle est juste repartie XD.

Ginie et son paillasson 17/07/2009 19:54

C'est de là que vient l'expression "ta touffe m'étouffe" ;)

FaFa 17/07/2009 13:30

C**nasse ! il lui faut un dico pour le mot vulgarité ?

Miss Line 17/07/2009 08:50

Grande classe ...
Ca s'appelle "être aigrie", non ?