Les petites choses que je planque

Publié le par Boo

Le problème des détendus du ménage, comme moi, c'est que quand les potes ou la famille débarquent à la maison, nous avons 10 minutes pour rattraper deux semaines d'arriérés de rangement... Autant dire qu'on passe alors directement à la phase "camouflage" : celle où il s'agit de planquer les petites bricoles gênantes qui trainent. Et même si mes invités ne sont pas des agents du Service d'Inspection, je ne peux m'empêcher de faire disparaître deux ou trois petits choses. Comme :
  • Le fil dentaire sur le plan de la cuisine
  • "Le Kama Sutra pour les nuls" abandonné sur la table basse du salon (on se demande bien pourquoi...)
  • Le shampoing pour cheveux gras sur le rebord du lavabo
  • Les magazines de meuf qui traînent dans les chiottes
  • Les magazines de geek qui traînent dans les chiottes
  • Les micro-bouts d'emballage de tampons qui traînent dans les chiottes
  • Les emballages de capotes qui traînent dans la chambre
  • Le cendrier qui déborde
  • Les chaussettes sales sous le canapé
  • Les ptits mots pour le chéri, griffonnés à la va-vite le matin sur l'ardoise du frigo ("à ce soir ma couille douce", "oublie pas ta salade ma pintade", "ce soir, 20h, deuxième oreiller après la couette" etc.)
  • Le dernier roman de Marc Lévy
  • Le dernier courrier du banquier
  • La jolie paire de menottes rose doublées fourrure encore accrochée à la chaise du salon
  • Les moutons de poussière et de poils (?) qui tiennent leur QG sous le radiateur
  • Les 12 - ah non, 13 - cadavres de bouteilles de vin vides attendant de partir au collecteur de verre
  • L'URL de mon blog qui s'ouvre automatiquement au démarrage de Firefox
  • Et les toiles d'araignée tissées entre le manche de l'aspiro et le placard où il séjourne
A part ça, j'assume TO-TA-LE-MENT mes goûts, mes choix et mes penchants ! Non mais attendez, j'ai passé l'âge du journal intime planqué sous la pile de t-shirt, quand même !



Illustration : Sophie Leblanc pour La Marelle en Papier

Commenter cet article

Marine 07/03/2009 11:55

J'adore ! Et ça me rappelle des souvenirs, genre le jour où mon père a finalement décidé de me déposer chez Mr MonChéri en voiture et donc même de monter visiter "notre" appart complètement à l'improviste...

ninne 04/03/2009 20:17

Rhooo! Tu lis Marc Lévy? là, je suis un chouïa déçue, voire même un peu choquée...

liliberzet 03/03/2009 16:03

hihi excellent!!j en suis exactement au meme point!!

Touwity 03/03/2009 11:51

"La jolie paire de menottes rose doublées fourrure encore accrochée à la chaise du salon " ça m'a fait penser à un épisode de Friends où Chandler trouve un paire de menotte rose à fourrure, qui appartenait à la grand-mère de Ross et Monica !

Clyne 03/03/2009 11:06

"détendus du ménage" : j'adore l'expression !! :D