Mon royaume pour une carpe

Publié le par Boo


La vie en communauté à bord d’un bateau, c’est cool
. Une sorte de Koh Lanta mâtiné d’Ile de la Tentation, avec un soupçon d’Indiana Jones les jours les plus fastes. Des beaux mecs qui se baladent en short de bains toute la journée, une concurrence quasi-nulle due au pauvre effectif de femmes plongeuses, le soleil, les cocktails du soir, les hamacs sur le pont...

Nan j’déconne.
Vous pensez bien, si l’archéologie était vraiment si poilante que ça, on se serait pas fait chier dans des études de com’ ou de LEA...

Non, en fait...
La vie en communauté à bord d’un bateau, c’est l’enfer. A cause des autres, des râleurs, des ronfleurs, des soupes-au-lait et des végétariens. Qui crient, qui s’énervent, qui sont jamais contents et vous renvoient cuisiner un saumon à l’estragon à 10h du soir.

Bon là j’exagère.
Vous pensez bien, déjà deux ans que je m’embarque dans cette galère, si c’était autant la misère que ça, j’aurais fait comme les rats et quitté le navire depuis belle lurette...

Non, en vrai...
La vie en communauté à bord d’un bateau, disons que c’est pas tous les jours facile.
Surtout de 8h à 9h.Daphne - Nicoletta Ceccoli
Le moment où on émerge doucement de sa bannette, l’œil encore collé, le cheveu en vrac et la tête à l’ouest. On émerge, et on se dirige au radar vers la table commune, sur le pont, pour un petit déjeuner dans la joie et la bonne humeur.
Oui mais. Point trop n’en faut, de bonne humeur, siouplé.
Ok, moi aussi je suis contente de les voir, mes petits plongeurs, mais c’est pas la peine de me hurler un "HEY COUCOU !" tonitruant dans l’oreille. Ni de me bisouiller quatre fois, oh, d'abord on s'est vu hier au soir et puis on est dans le sud ici ! Quand au briefing de la journée, il peut peut-être attendre que j’ai fini de boire mon café, nan ? Et d’ailleurs, où qu’il est le kawa ? Et d’abord, on ne me parle pas tant que je suis pas caféinée, bordel !

Ok, je vous fais pas un dessin.
Je ne suis pas du matin.
Par contre après je suis très gracieuse. Si si.

Mais le problème, c’est que c’est comme ça toute la journée.
Imaginez : un bateau de 19m, soit environ 100m² habitables, pour une quinzaine de personnes. Avec uniquement des parties communes : couchettes communes, salle de bain commune, tablée commune, WC communs (snirf).

Et après on viendra me reparler du grand bleu et du monde du silence.
Du silence, j’en entends d’avantage en regardant un débat à l’assemblée nationale le mercredi après-midi sur France3.

Vendredi soir, c’était ma dernière journée. La mission est finie, on a plié notre matos de fouilles, et chacun s’en est rentré chez lui. Tchao tchao, à l’année prochaine tutti !
Ah, mon chez moi, mon chat, mon chéri, mon lit deux places et ma salle de bain privative.  Et mon silence !
Je m’en délectais à l’avance.

MAIS !
Pendant ce temps, l’homme, resté seul à la maison...
A bossé toute la journée avec des informaticiens casqués et asociaux.
Est rentré tard, a retrouvé son chat rendu neurasthénique par l’absence de sa maîtresse, ses trois plantes vertes (qui ont à peine plus de conversation que Quentin de Secret Story) , et son plateau repas jambon-coquillettes.
A regardé tous les soirs les documentaires scientifiques de Arte, en croquant sans conviction dans un bout de chocolat aux noisettes.
En gros, a vécu comme un ours au plus froid de l’hiver.

D’où le conflit d’intérêt.
Entre l’ours, sevré de dialogue 2 mois durant, et la cuistote, saoulée de paroles pendant 60 jours.

- Oh l’autre jour à la télé j’ai regardé un documentaire excellent sur l’énergie libre et la fabrication de l’hydrogène, c’était énorme ! Et tu as vu, le beaucarnéa il a fait trois nouvelles feuilles ? Ah par contre faut qu’on empêche Griotte de manger les croquettes de Saucisse, la dernière fois ça c’est fini en baston. Dis ça te dirait pas si on allait au resto ? Et y’a la crémaillère de Matthieu samedi soir, on sera au moins 40 ça va être cool. Dis alors raconte moi, elle est comment cette tête de statue que vous avez trouvé ? Oh Boo tu dors ?
- grmpf
- Tiens ça me fait penser, j’ai découvert une super série pendant que t'étais pas là, ça s’appelle Nip Tuck et ça parle de deux toubibs qui... Boo ?
- grmpf !
- Tu n’es pas contente de me retrouver ?
- Si...
- Tu n’as rien à me raconter ?
- ...
- Tu préfères que je me taise ?
- D’accord.
- D’accord...
- ...
- Oh et tu sais pas quoi ? J’ai oublié de te dire que j’avais invité les voisins demain soir pour les remercier de nous avoir dépanner en beurre le mois dernier. Et on a un poisson rouge qui est mort, j’suis désolé, pourtant je les ai bien nourris. A ce propos, je me demande si on ne devrait pas acheter un produit pour assainir l’eau, qu’est ce que t’en penses ?


Mais qu’est ce que je pourrais bien lui mettre dans la bouche pour qu’il arrête un peu de faire du bruit, mon pauvre petit chéri abandonné ?
Non, pas un bout de quiche, ne me parlez plus de faire la cuisine jusqu’à nouvel ordre, merci.
Pas de clopes non plus, il ne fume pas, et puis ça n’a jamais empêché personne de parler, la clope.

Mmmm, ma langue peut-être ?
Ah oui tiens, ma langue ça marche bien...
Ca le fait même parler avec les mains dis donc ! Mmmm...

* interlude *

- Hey dis tu aimes bien quand je fais ça ? Et comme ça ? Tiens d’ailleurs la semaine dernière j’ai vu un reportage sur le point G, figure-toi qu’ils disaient que...

HELP !



Illustration : Daphne par Nicoletta Ceccoli

Publié dans La fois où...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Anne-Laure 09/10/2008 15:15

Aaaaah ouiiiii je connais ça ...
Mais bon j'ai pas moyen de le faire taire, passque ici c'est plutôt les rôles inversés si tu vois ce que je veux dire ! ;)

Lui, il a des collègues de boulot, de l'animation autour de lui, il fait de la voiture, il engueule les chauffards .. du coup quand il rentre le soir, il trouve qu'un peu de calme ça fait du bien.
Et moi, en tant que photographe, la plupart de mes journées sont assez solitaires (je communique en vase clos avec mes photos), je n'échange quasi que par écrit (vive internet) ... l'après-midi est loooooongue loooongue looongue ! Alors quand mon chéri rentre je suis toute contente, je lui demande comment s'est passé sa journée, je lui raconte la mienne tout ça ...
Je suis aimable quoi !
Arf ...

;o)

Boo 10/10/2008 10:38


C'est ça, "aimable" c'est le mot, et comment reprocher à quelqu'un d'être aimable, mmm ? :)
Des fois je me dit que je ne suis qu'une vieille sorcière ! :p


val 09/10/2008 10:05

Mouarf!
Rien n'a changé. Ni ton humour, ni ton coup de plume! J'adore!
J'suis contente d'être revenue :) .

Bon, ben moi aussi je me tais, j'voudrais pas te déranger ;)

Boo 10/10/2008 10:39


Re-Welcome Val, merci pour ces petits mots :)


Touwity 08/10/2008 22:13

Pauvre mâââri de Boo, il ne peut même plus parler pour montrer le plaisir qu'il a de retrouver sa femme!
(pas taper)

Boo 10/10/2008 10:40


Baaaah mais si quand même...
Mais pas trop souvent...
Enfin surtout, pas trop longtemps...

Mais d'ici une ou deux semaines où j'aurais mariné toute seule à la maison toute la journée, ça ira mieux ça sera moi qui deviendra la pipelette du couple :p


Petite fée 08/10/2008 12:13

Je crois qu'on est tous comme ça par période, moi aussi ça m'arrive surtout quand je suis fatiguée et énervée, je suis un vrai moulin à paroles !

Boo 10/10/2008 10:41


Ah bon ?
Quand on est fatigué pourtant, souvent on n'a même plus la force de parler...

Par contre, quand on est énervé... Moi je suis effectivement particulièrement locace et incisive, quand je suis énervée :)


lilipassion 08/10/2008 10:09

chuttttttttttttt

Boo 10/10/2008 10:41


* merci *