Un week-end à Grenoble ou des vacances en Mer Noire ? Mmmm, je me tâte...

Publié le par Boo

Old door (horstgeorg)

disclaimer « Parle-nous un peu de tes envies de Bulgarie », me demande eBuzzing aujourd’hui.
« La Bulgarie ? » je lui dis. « Tu me cherches toi, ou bien ? »

Oui, là, à 3 mois de mes dernières vacances, alors que le soleil traîne la patte et que mes montpelliérains sont aussi blafards que des figurants du Dracula de Coppola, me parler de la Bulgarie, c’est un peu vouloir taquiner la bête anémiée…

Parce que, autant y’a quelques années, vous m’auriez dit Bulgarie, j'aurais pensé in petto "guerre des Balkans", "régime totalitaire" et autres joyeusetés historico-dramatiques, autant, depuis, j’ai légèrement élargi mon champ visuel et réactualisé mes connaissances…

Et comment cela ? Ben tout simplement en puisant mon information directement à la source, de la bouche du bulgare.

Ma source s’appelle Assia et a de magnifiques yeux bleus, un accent qui ronronne et un livre de recettes que j’essaie de lui subtiliser depuis des lustres.
Kaliakra (KuwaiTna)
Quand elle dit non, elle secoue la tête verticalement. Et quand elle dit oui, elle hoche la tête horizontalement.
Oui, tout le contraire de chez nous.
Ca favorise les quiproquos, et ça rend sa compagnie d’autant plus agréable que les quiproquos, c’est rigolo.

Assia, quand elle vous parle de sa Bulgarie natale, où elle retourne deux ou trois fois par an, elle vous en met l’eau à la bouche. D’abord, elle lance les hostilités autour d’un petit plat maison, une chopska salata, une banitsa aux épinards, ou encore la fameuse moussaka bulgare (qui n’a rien à voir avec son homonyme grecque, et qui casse carrément trois pattes à un yaourt !)
Lovech (drackemoor)
Une fois que vous êtes appâtés, l’air de rien, elle vous parle de ses dernières vacances à Varna, ses virées à Albena, et ses plongées dans la mer noire, riche en épaves romaines et faune aquatique de tous poils écailles.
Moi, à ce niveau-là de la soirée, je vide mon verre de rakia et je dis « bon, et c’est quand qu’on y va ? ».

Et c'est là que débarque Look Voyages, qui me dit, comme ça l'air de rien, qu'un séjour en Bulgarie, c'est possible à 450€. Et tu pars une semaine complète à Albena, sur le bord de la mer noire, envolé, logé, nourri. Et si je veux plutôt juste sauter dans un avion pour poser mes valises à Varna dans la famille d'Assia, c'est 260€.
Et 260€, c’est le prix qu’on paie en allant passer deux week-ends (essence + péage) chez bo-papa belle-maman à Grenoble. Grenoble, ses usines, son industrie, sa pollution, sa ligne d'horizon…

Vous voyez où je veux en venir ?
Je vous laisse méditer là-dessus…

 

Sozopol (Maya)

 

Red rock (Evgeni Dinev)

 

Outfall (Evgeni Dinev)

 

Photo Old Door par horstgeorg
Photo Kaliakra par KuwaiTna
Photo Lovech par drackemoor
Photo Sozopol par Maya
Photo Red Rock par Evgeni Dinev
Photo Outfall par Evgeni Dinev

Publié dans J'aime... ou pas

Commenter cet article

vero2a 13/06/2008 12:39

je rentre de sofia où j'ai passé 10 jours ns avons circulé un peu autour et je me suis régaler je suis prête à repartir bientot des photos sur mon blog
les tienes sont superbes

Adeline 27/04/2008 21:57

Très jolie les paysages !!

kahlan 10/04/2008 10:42

:-))))
C'est que tu devrais travailler pour le tourisme bulgare, ton billet donne vraiment envie d'y aller !!!

Petite Fée 07/04/2008 10:43

Les paysages sont magnifiques!! ça donne envie de découvrir ce pays que j'ai d'ailleurs dans ma liste des pays à visiter! Très joli comme prénom Assia

fanette 06/04/2008 13:03

Oui, c'est joli la bulgarie !