Et je te dis vous...

Publié le par Boo

Hé ben oui.
Je te dis vous parce que, la semaine dernière, à ma question "on se dit quoi ?",  tu m’as dit :

resultat du sondage qui tue
Autrement dit, même si une majorité d’entre vous s’en tamponne la coquillette, ceux pour qui cette question existentielle avait une once d’importance m’ont dit « dis tu ! ».
(En passant, je remarque avec gratitude qu’aucun troll n’est venu joué la fourchette vengeuse en votant pour le "arrête de parler". Merci. C’était un piège. En cliquant sur la case "arrête de parler", vous auriez attéri sur miss-marlene47.skyrock.com. Ce qui, reconnaissons-le, fait office de punition exemplaire et bien méritée).

Alors, donc,  je devrais te dire tu, me dis-tu...
Mais !
Dans vos commentaires, par contre... Vous avez été une majorité à vous insurger contre la mode du tu.
Parce que oui. C’est vrai. C’est une mode. Et par conséquent... A en user et en abuser, je risquerais de me retrouver face à cette problématique constatation : trop de tu tue le tu.

Or, Boo la coquillette fadade n’a envie de tuer personne. Même pas un petit tu.Marie Desbons - Cerise
Et pis surtout, elle a pas envie de rentrer dans le moule en forme de macaron, parce que, dans le Larousse, ils le disent bien, que sa forme c’est un petit tube cintré (vous remarquerez que là où ils auraient pu dire "courbé" ou encore "coudé", ils ont préféré le qualificatif "cintré"... Déjà, j'me sens pas du tout démasquée...)
Or donc, Boo, la coquillette cintrée, n’a envie de tuer personne et ne veut pas changer de forme (et va avoir besoin d’une aspégic dans 10mn si elle continue sur ce mode-là).

Donc, mes amis, on va continuer tout naturellement sur le vous. Parce que tout ça, et puis parce que, comme le dis si bien Riff : si j’étais dans un café, devant un vittel-fraise, à vous raconter mes anecdotes, à vous, ma bande de potes, ben je vous dirai vous. Parce que vous êtes une bande, et, contrairement à Renaud, pas à toi tout seul. Mais à vous tous ensemble.

Voilà.

Maintenant je crois que je peux prendre une aspégic…
Vous en voulez une aussi ?

 

Illustration : Cerise de Marie Desbons

Publié dans En coulisses

Commenter cet article

Riff 20/03/2008 12:19

méeuh! c'est moi qui ai parlé d'un vittel-fraise!^^
enfin c'est pas grave, vive "toi" ! :D

Boo 20/03/2008 17:36



Oups ! J'suis désolée Riff, je confond toujours ton pseudo avec celui de Sith (Riff/Sith, Sith/Riff, tu vois ?). Pis y'a aussi que vous êtes mes deux seuls lecteurs garçons (enfin, jusqu'à
récemment). Je corrige l'erreur de suite, je change aussi le lien (t'en qu'à faire, jle renvoie chez toi) et je bois un vittel-fraise à ta santé. Ca ira ? ;)



jaguy 17/03/2008 08:30

ah! ben voilà... le choix est fait...
c'est sur que moi quand je lis "vous" je pense à tous les lecteurs... (et non pas que tu me vouvoies moi en particulier...)
enfin, l'essentiel c'est que tu continues à nous faire partager tes jolies anecdotes!
bonne semaine miss boo

Boo 18/03/2008 12:00

annick : je crois qu'on a été trop bien éduqué. Impossible de dire "tu" à un ensemble. C'est ma prof de français qui serait fière de moi ! (pour une fois...)Val : vi :) c'était vital, j'ai du trancher.Gazelle : en fait y'a de fortes chances que ça dérive un peu comme ça au fil du temps. J'imagine que ça dépendra des sujets...Valérie : euh, ben c'est comme le "tu" ou le "vous" : ça dépend de l'humeur. On dit une aspirine, alors des fois je dis une aspégic. Mais on dit un mal de crâne, alors parfois je dis aussi un aspégic ;)Anaïs : merci pour la pub :) et bravo pour ce mouvement ! Nicolas : tu sembles avoir des rêves pour le moins étranges...jaguy : oui je crois qu'au final c'est tout de même le plus important ;) et merci pour le compliment ;)

Nicolas 17/03/2008 02:04

Moi, je rêve (enfin, pas toutes les nuits, quand même) d'une blogosphère où l'on se voussoierait (ou "vouvoierait").
Mais i fo fèr cool, alor...

anaïs 16/03/2008 19:53

hello, voilà, je parle de toi sur mon blog, merci pour tout - et moi je suis pour le "vous", impossible de tutoyer, j'ai plus l'impression de m'adresser à "un ensemble" :)

valerie 16/03/2008 17:48

Tu dis UNE aspégic ?
ok détail à la con mais je dis "un". là je suis toute traumatisée. oui il m'en faut peu.